Les Basterds vous présentent : Julien Udressy, alias « Artiste mal pensant », dessinateur antisémite

Salut Julien,

Tu te surnommes « Artiste Mal Pensant ». Et c’est vrai que tu portes plutôt pas mal ton pseudo.

Tu as décidé de faire dans le dessin antisémite, histoire de trouver un public.

Tu t’appelles donc Julien Udressy. Tu fricotes avec des néo-nazis qui haïssent à peu près tout : racistes, antisémites, anti-islam. Anti-tout. Vraies-pourritures. C’est dans cette vidéo (minute 04:25) que tu te présentes sous ton pseudo : Artiste Mal Pensant.

Tu es étudiant en dernière année à l’EPAC (École Professionnelle des Arts Contemporains) en Suisse. C’est con, t’étais pas loin de la quille pour recevoir ton diplôme. Vraiment dommage que ton scalp tombe maintenant.

Voilà le programme Julien : de très bons amis à nous vont se faire un immense plaisir de prévenir ton école du genre de message vomitif que tu cherches à faire passer au travers de ton coup de crayon.

Page 62 - Document EPAC

Page 62 – Document EPAC

Nous espérons de tout cœur que l’EPAC (école très certainement respectable) saura prendre exemple sur la prestigieuse Sciences-Po qui a su prendre les mesures qui s’imposaient lorsqu’elle a été confrontée à un cas similaire d’antisémitisme d’une de ses étudiantes.

Nous demandons également à nos lecteurs-activistes de signaler à Facebook et à Pharos ton immonde page Facebook : Artiste Mal Pensant

[Mise à jour 18.05.2016] : Communiqué de l’EPAC.

communique_epac_1200

[Mise à jour 22.05.2016] : Article 20 Minutes

[Mise à jour 21.06.2016] : Le dessinateur est renvoyé définitivement de l’EPAC et son diplôme est invalidé. (source : http://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/l-epac-renvoie-l-artiste-mal-pensant-547754)

13516287_1242896792436775_1286906634350614209_n

37 Comments

  1. J’ai signalé sa page à Facebook et j’ai écrit à l’EPAC. Attendons la suite pour voir s’il y a lieu de mettre plus de pression sur les uns et les autres.

  2. Bonjour les basterds et.clap clap clap pur Juju (c’est ballot à deux doigts su podium) cela déjà été évoqué mais le cas de Delphine antisioniste officiel signalée maintes fois à FB dans la belle indifférence des intéressés commence sérieusement à l’agacer. J’espère qu’au jour du scalp, vous sortirez le bien gros des grands jours…besos les amis

  3. Réponse de Facebook : Thank you for taking the time to report something that you feel may violate our Community Standards. Reports like yours are an important part of making Facebook a safe and welcoming environment. We reviewed the Page you reported pour apologie de la haine and found it doesn’t violate our Standards de la communauté.

    SANS COMMENTAIRE !!!!

  4. « National et social »..
    Avec un ptit marechal nous voilà à la fin.
    Eh ben..
    Les basterds je vous ai signalé un site une fois je ne sais pas si mon message est passé.
    C est  » comment reconnaitre un juif ».
    Approche darwinienne à la manière pseudo scientifique nazie..

  5. Pingback : Les Basterds vous présentent : Julien Udressy, alias « Artiste mal pensant », dessinateur antisémite – LDJ

  6. Je viens de recevoir une réponse de l’EPAC :
    Bonjour. Nous accusons réception de votre message et en informerons la direction dès demain. Comme vous avez pu le constater, nous sommes une école d’art ouverte sur le monde. Nous n’avons aucune sympathie pour les discours racistes.

  7. Bonjour, quand aurez vous un compte Google + ? Car nous y avons une communauté importante pour lutter contre des profils nazis particulièrement abjects, dont nous avons réussi à faire supprimer pas mal de comptes, autant par les pressions avec preuves (captures, pdf) que les signalements Pharos.

    Je publie régulièrement votre adresse avec celle de Pharos sur mes posts, pour les signalements d’antisémites, mais si vous aviez un compte Google +, votre impact serait encore plus grand, car ce concurrent de Facebook fonctionne de mieux en mieux, j’ai utilisé les deux et je peux vous dire, qu’avec la reconnaissance du moteur de recherche Google, les comptes G+ ont une très bonne visibilité.

  8. Merci les basterds pour ce que vous faites et le temps que ca doit vous prendre. J’espère que ces animaux vont payer pour ce qu’ils font…

  9. « Le but de cette émission est de passer un moment BIENVEILLANT et CHALEUREUX », ah ??? (3:50)
    Mail envoyé à l’EPAC, par ici la #bienveillance.

  10. C’est sur que ses dessins sont affreux, mais je pense que son copain Daniel Conversano est un vrai salaut. En meme temps je pense qu’il a « nettoye » sa page facebook. Je vais envoyer un message a l’ecole mais du coup je vais mettre votre link pour denoncer ce tordu mal pensant. Merci les Basterds!!! On vous adore.

  11. Bravo

    la petite signature « quenelle » en bas a gauche en dis long
    http://www.jeune-nation.com/wp-content/uploads/2014/12/LArtiste-Mal-Pensant-Antis%C3%A9mitisme.jpg

    j’ai contacté l’école voilà leur réponse :
    « Bonjour. Nous accusons réception de votre message et vous remercions de nous avoir contacté. Sachez que le problème est pris très au sérieux et que nous communiquerons le plus vite possible sur cette affaire. Meilleures salutations. »

  12. une fois encore très impressionné par votre efficacité mais également satisfait de voir la réaction positive et rapide de cette institution. Chapeau !

  13. pour info 🙂

    http://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/l-epac-renvoie-l-artiste-mal-pensant-547754

    POLÉMIQUE – Suspendu en mai après que ses caricatures ont été dénoncées comme antisémites, l’étudiant connu sur les réseaux sociaux sous le nom d’Artiste Mal Pensant a été définitivement renvoyé de l’Ecole professionnelle des arts contemporains (EPAC) de Saxon.

    Il n’obtiendra pas son diplôme de fin d’études à l’EPAC, l’Ecole professionnelle des arts contemporains de Saxon.

    J.U., plus connu sur les réseaux sociaux sous le nom d’Artiste Mal Pensant, a été définitivement évincé hier par la direction de l’établissement, alors même qu’il devait terminer son cursus cet été. L’EPAC ne pouvait plus tolérer les dessins que cet étudiant valaisan de 25 ans publiait hors des travaux scolaires, sur les réseaux sociaux et divers sites dits de réinformation. Une production qui avait choqué, notamment par la présence de caricatures jugées antisémites par la CICAD, la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation. Cette dernière a finalement déposé une plainte pénale auprès du parquet valaisan, il y a une dizaine de jours, à l’encontre du jeune homme.

    Secrétaire général de la CICAD, Johanne Gurfinkiel prend acte de la décision de renvoi et dit «pouvoir la comprendre puisque cet étudiant et la production qu’il diffuse pourraient entacher l’image de l’école».

    Un artiste diffusé

    Actif sur la blogosphère, Artiste Mal Pensant affiche plutôt ouvertement ses accointances avec plusieurs milieux de l’extrême droite française et les nationalistes de Résistance helvétique. S’il publiait sous son profil des productions personnelles, il avait été à plusieurs reprises relayé par d’autres canaux, par exemple par le site lesobservateurs.ch. Il a aussi pris part à des campagnes de votation en dessinant des affiches en faveur de l’initiative PDC pour la défiscalisation du mariage ou encore contre l’immigration de masse, caricaturant couples homosexuels et migrants.

    Au souper de l’UDC

    Ses planches ont été plusieurs fois largement partagées pour des membres de l’UDC sur leurs réseaux. Un parti dont il reste proche, même si sa direction répète que J.U. n’en fait pas partie. Une photo publiée – mais vite effacée, d’un profil Facebook – le montrait encore la semaine dernière en compagnie des dirigeants et d’élus du parti valaisan, notamment le conseiller d’Etat Oskar Freysinger et des députés au Grand Conseil lors du souper du soutien à la section montheysanne. Questionné à ce sujet, le président Jérôme Desmeules confirme la présence d’Artiste Mal Pensant, mais s’en distancie une nouvelle fois, rappelant que «le souper de soutien est ouvert à tout le monde et, il est vrai, la plupart de ses amis sont Montheysans».

    Contacté sur ses deux profils Facebook, Artiste Mal Pensant n’a pas répondu au «Nouvelliste». Quant à l’EPAC, elle déplore les possibles dégâts d’image engendrés pas cette polémique. Sa directrice, Patrizia Abderhalden (lire interview ci-contre), promet par ailleurs qu’une sensibilisation à la problématique de la caricature sera mise en place pour la prochaine rentrée.

    Une sensibilisation pour laquelle la CICAD a d’ores et déjà proposé un appui au besoin.

    «On n’est plus dans le champ de la liberté d’expression»

    Qu’est-ce qui a motivé votre décision?
    Depuis sa suspension, nous avons pris le temps de comprendre exactement ce qui se passait avec lui. Ces dessins ont été produits et utilisés à l’extérieur de l’école et diffusés sur les réseaux sociaux. Il a fallu analyser tout cela car l’EPAC se retrouvait de fait et malgré elle au centre de cette polémique. Nos professeurs, nos étudiants sont issus de partout et de toutes les confessions. Ce qu’il a fait n’était juste pas possible.
    C’est la Commission fédérale contre le racisme qui vous a recommandé ce renvoi?
    Notamment, car nous avons pris des conseils auprès de plusieurs organisations. Nous sommes tous arrivés à la conclusion que ces dessins étaient racistes et hors de propos. Nous ne sommes en tout cas plus dans le champ de la liberté d’expression. C’est la justice qui devra juger s’ils contreviennent à l’article 261 bis du Code pénal, mais pour nous ils étaient intolérables.
    Vous êtes en contact avec lui?
    Nous l’avons rencontré quand l’affaire a éclaté. Nous avons eu une discussion pour savoir s’il s’agissait d’un dérapage occasionnel, mais l’étudiant assume ses propos. C’est aussi cela qui nous a poussés à le renvoyer. Il a 25 ans, il est adulte et était conscient de ce qu’il faisait. SG

  14. On en a plus de 8 millions en France comme ça ??!! Merci la diversité éducative, le socialisme est clairement responsable, pas besoin qu’il soit nationaliste.

    Je suis bon dessinateur et récent tatoueur, je lui tatouerai bien une grosse swastika inversée dégueulasse sur le front à ce type (& aux autres) qui dessine comme une fosse sceptique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *