La Brigade Juive et les Basterds vous présentent : Caroline Riera Darsalia

Nous l’avons dit sur tous les tons, et nous le réaffirmons aujourd’hui : le boycott de produits israéliens, cachers, « sionistes » est illégal. Tout appel à ce boycott est hors la loi. Les boycotteurs confondent sans vergogne les produits en provenance d’Israël (qu’ils soient fabriqués par des juifs ou des arabes cela dit en passant), les produits cachers mais fabriqués en France, et les produits dont la direction pourrait avoir des intérêts sur le sol israélien.

Nous en avons encore eu la preuve il y a deux jours avec cet ancien député (détenteur de la légion d’honneur tout de même) tout décrépi qui appelle à boycotter les feuilles de brick cachères (vous allez voir que le mouvement BDS finira par disparaitre simplement parce que ses membres à force de tout boycotter vont mourir de faim).

11227769_1002417106484746_4859139496145547204_n

Cela mène à des manifestations régulières de « militants de la haine », qui se permettent de perturber la bonne marche de magasins, d’agresser les consommateurs, de saccager des rayons.

Ces mêmes militants, indifférents à la misère du monde, hypocrites face au boycott (boycotter les oranges et les avocats d’accord, mais pas touche au processeur intel), ont pris pour cible de grandes enseignes telles que Carrefour, Lidl…

Entendons nous bien : libre à ces personnes de consommer ou pas israélien. En revanche, dès qu’ils manifestent ou se mettent à empêcher les consommateurs d’accéder aux produits visés par le boycott, alors ils sont hors la loi.

Vous savez quoi ? Cela nous met hors de nous. Ces harpies qui bloquent les rayons, empêchent les épiciers, pharmaciens, ou vendeurs de travailler, soit disant pour « le sort des palestiniens », on a décidé de les mettre en lumière. Ecoutez les militants du BDS parler… et vous verrez bien que leur discours est uniquement articulé autour de la haine d’Israël et à aucun moment sur l’aide concrète qu’ils apportent aux palestiniens.

Et là, on a du lourd. Nous vous avons dégotté une boycotteuse qui occupe des fonctions qui… comment dire… c’est comme si un basterd bossait pour Tariq Ramadan.

Capture

Alors maintenant essayez d’imaginer : que ferait Tariq Ramadan s’il imaginait qu’il avait dans ses équipes, occupant un poste élevé, un Inglourious Basterd ?

Alors du coup, à votre avis, que devrait faire l’employeur de cette militante, au regard de son dossier ?

Regardez la vidéo, on en reparle après !

10 Comments

  1. Pourquoi « Pas d’amalgame » ?? Comme si nous devions nous excuser d’un comportement répréhensible qu’aurait notre pays ! Israël n’a rien fait de mal et plutôt que de s’en désolidariser en disant « Nous, on n’a rien à voir avec lui ni ses agissements ! » nous devrions le défendre ! Il n’y a RIERN dont nous devrions avoir honte chez lui ! Et si nous avions des critiques à lui faire, nous les lui ferions ! Pas besoin de Jean-Claude Lefort ou qui que ce soit pour nous dire comment agir ou ne pas agir !

      • Pour ce qui est de l’action elle-même, bravo, encorte une fois ! Mais ce qui m’a arrêté net, c’est cette tendance que j’ai vu sur l’image disant « Pas d’amalgame », une attitude que j’avais déjà vu chez certains Juifs allant à la rencontre de Stéphane Hessel en lui disant que les Juifs ce n’est pas l’Etat d’Israël et qu’il ne fallait pas faire d’amalgame ! Et ce genre de comportement ne passe pas, mais alors PAS DU TOUT pour moi. C’est un comportement de traître, de pleutre et qui renforce précisément nos ennemis, car il implique que les agissements d’Israël ont effectivement quelque chose de répréhensible et que nous nous en désolidarisons pour dire « Attaquez-vous à lui, c’est peut-être justifié mais, par pitié, laissez-nous tranquille car nous n’avons rien à voir avec lui ! » alors que si nos ennemis s’attaquent à lui, c’est en réalité pour s’attaquer à nous, que leur haine d’Israël est une haine contre l’Etat d’Israël parce qu’il est ce qui nous représente officiellement en tant que Juifs, et c’est aussi lui qui nous sauvera si les choses tournent mal en diaspora (et l’on ne peut pas dire que ça n’arrivera pas, qui plus est par les temps qui courent !), en voulant le détruire, c’est nous qu’ils veulent détruire.

        Pour tout ça, nous ne devons pas lui planter un couteau dans le dos en nous en désolidarisant, en disant « Nous ne sommes pas lui, pas d’amalgame ! » mais prendre le taureau par les cornes et le défendre, parce que s’il est attaqué c’est en réalité pour nous attaquer et si nous le défendons, c’est nous que nous défendons.

        Nos ennemis doivent être aux anges à l’idée d’avoir réussi à générer des comportement d’éloignement, de dissociation, de désolidarisation entre nous et notre Etat. Ils ne pouvaient espérer mieux !

        C’est pour ça que je commente surtout cet aspect-là qui mer froisse et me rend malade !

        • Erratum : C’est pour ça que je commente surtout cet aspect-là qui me froisse et me rend malade !

  2. Well done les gars !!!
    Ca me sidère toujours autant ces gens, souvent les pires donneurs de leçons, qui n’agissent en rien conformément à ce qu’ils prônent sans sourciller ! J’ai un copain qui dirait « Nature peinture » jai rien de mieux qui vient 😀

  3. Ça c est du boulot ! Vous faites un travail formidable! J aurais aime être une mouche quand Lidl a visionne la vidéo et reçu cette conne dans ses bureaux pour lui signifier son licenciement pour faute grave !!!!!

  4. Eh bien j’espère que Lidl va prendre des dispositions pour faire sortir le loup de la bergerie, maintenant ! Et que ça ne va pas traîner ! Cela dit, je serais curieuse de savoir combien de ces agités du bocal du BDS sont déjà allés en Israël voir comment les choses se passent réellement ?

  5. Pingback : Entreprise LDIL: Caroline Riera-Darsalia activiste de haine | Europe Israël news

Les commentaires sont fermés.